Vous êtes ici : Accueil"Le partenariat, la participation et la coopération sont des principes stratégiques qui visent à renforcer l'efficacité du Mécanisme"

Bulletin d'information

Actualités

28-02-2024

Appel à candidature pour le poste de chargé principal de la promotion des droits (...)

Lire la suite

28-02-2024

Le programme prévisionnel des marchés que le CNDH envisage de lancer pour l (...)

Lire la suite

13-12-2023

RÉSULTAT DU TEST ÉCRIT RELATIF AU RECRUTEMENT DE DEUX CADRES CATÉGORIE A AUX (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

"Le partenariat, la participation et la coopération sont des principes stratégiques qui visent à renforcer l'efficacité du Mécanisme"

Le Conseil national des droits de l'Homme/Mécanisme national de prévention de la torture a participé, le mercredi 8 novembre 2023, à une session plénière sur la "Participation, partenariats et coopération : voies et stratégies pour un engagement efficace", dans le cadre des travaux du 14ème conférence internationale des institutions nationales des droits de l'Homme, qui se tient à Copenhague (Danemark) sur le thème "la torture et autres mauvais traitements : le rôle des INDH".

À cette occasion, M. Mohamed Benajiba, coordinateur du Mécanisme national de prévention de la torture, a présenté une intervention dans laquelle il a retracé l'expérience du MNP Maroc depuis sa création en septembre 2019 et ses missions prévues par la loi 76.15, qui consistent principalement à : organiser des visites régulières aux lieux de privation de liberté ; élaborer des recommandations visant l’amélioration des traitements des personnes dans les lieux de privation de liberté et à prévenir la torture ; présenter toute proposition au sujet des législations en vigueur ou de projets de lois en matière de prévention de la torture, etc.

Concernant la coopération et les partenariats aux niveaux national, régional et international, le coordinateur du MNP a souligné qu'il s'agissait, dès le départ, d'un choix stratégique du (CNDH) pour faire engager et faire participer les différents intervenants dans le processus d’amélioration de la situation des personnes privées de liberté. "Le CNDH/MNP considère que la participation, le partenariat et la coopération sont des principes stratégiques qui visent à renforcer l'efficacité du Mécanisme", a-t-il déclaré.

Après avoir rappelé la convention de partenariat conclue entre le CNDH et la DGSN, le 14 septembre 2022, M. Benajiba a expliqué que le taux de réponse aux recommandations et propositions du Mécanisme national de prévention de la torture se situe entre 67% et 95% et concerne principalement le démarrage  des projets de mise à niveau des infrastructures et la mise en œuvre des recommandations du MNP pour les lieux de garde à vue, ainsi que l'intégration de la prévention de la torture et des mauvais traitements dans la formation initiale des agents responsable de l’application de la loi et la formation continue.

Le coordinateur du MNP n'a pas manqué de rappeler la conférence internationale organisée par le CNDH à Marrakech les 23 et 24 juin 2023, qui a connu la participation de 18 INDH/MNP et qui a abouti à la création du « Réseau africain des MNP », ainsi que la coopération continue avec le Sous-Comité des Nations unies pour la prévention de la torture (SPT), le projet conjoint avec l'Union européenne pour renforcer les capacités du MNP Maroc et le partenariat avec l'Institut danois de lutte contre la torture (DIGNITY) relatif au renforcement des capacités dans le domaine du suivi médical dans les lieux de privation de liberté.

A noter que plus de 300 participants ont pris part à la 14ème conférence internationale des institutions nationales des droits de l'Homme (GANHRI), tenue à Copenhague (Danemark) les 6, 7 et 8 novembre 2023, dont des représentants des INDH, des experts des Nations Unies, des agences des Nations Unies et des organisations de la société civile, ainsi que des experts internationaux, etc.